Quelle transmission choisir pour votre vélo urbain ?

transmission vélo urbain

La transmission est un organe essentiel de votre vélo. Elle est directement impliquée dans le rendement global de votre vélo urbain. De multiples systèmes de démultiplication sont disponibles sur le marché. Quels sont les systèmes de transmission disponibles et pour quels usages ? Nous verrons ici rapidement l’anatomie de la transmission de votre vélo. Nous détaillerons ensuite les différents systèmes de transmission pour que vous puissiez déterminer les plus adaptés à votre pratique.

Anatomie de la transmission d’un vélo. Appuyez de toutes vos forces sur les pédales reliées au pédalier par les manivelles. Les forces sont transmises via les plateaux (souvent de 1 à 3 plateaux). La chaîne assure la liaison vers la cassette située au niveau de la roue arrière. Le dérailleur arrière permet le déplacement de la chaîne sur les pignons de la cassette. L’ensemble se met en mouvement et vous vous déplacez.

 Notez que les fabricants créent souvent des transmissions pour un usage particulier. Shimano domine le marché de la transmission vélo. Il est suivi en moindre mesure par Sram. Nous traiterons uniquement de ces deux fabricants. Cela nous permettra de balayer globalement les types de transmission vélo.

 Les transmissions avec dérailleur. Shimano équipe vos VTT avec des groupes connus sous les noms XTR, SLX, Deore, XT, ou encore Saint. Ces systèmes équipent vos vélos franchisseurs tout terrain et permettent même de rouler à haut régime comme avec le Deore. Les VTC équipés Shimano embarquent souvent les groupes Alivio, Acera, Altus et Tourney. Ce dernier étant à utiliser uniquement en dilettante. Chez Sram, la plupart des vélos sont équipés des systèmes X, souvent de X3 à X9. Les vélos à dérailleur à 8 ou 9 vitesses suffiront largement sur terrain plat. Avec plus de 20 vitesses, vous pourrez attaquer des zones avec du dénivelé conséquent. Mais la surenchère de vitesses n’a pas de sens car la chaîne doit rester alignée. Toutes les combinaisons de plateaux et pignons ne sont pas exploitables.

 Les transmissions intégrées dans le moyeu arrière offrent un réel avantage pour une utilisation en ville. Ils permettent de changer les vitesses à l’arrêt ce qui est appréciable en milieu urbain où les freinage et démarrages sont fréquents. En plus, vous ne déraillerez pas !  Cela exclut d’arriver au boulot les mains pleines de cambouis ! Et puis  ce n’est pas pour rien que les vélos en libre service de nos villes sont équipés de ces systèmes intuitifs et robustes comme le Nexus 3 de shimano. Ces systèmes sont déclinés par Shimano avec 7 et 8 vitesses intégrées ; respectivement Nexus 7 et 8. Ce dernier permet d’accepter des disques pour le freinage. Les modèles Premium et Alfine sont des versions perfectionnées et sportives du Nexus. Les équivalents Sram sont les modèles I Motion (T)3 ou P5. Les versions haut de gamme sont le modèle S7 qui rivalise avec le Nexus 8 ou encore le I Motion 9 qui taquine l’équivalent Alfine de Shimano. Les transmissions intégrées sont pour moi à réellement considérer en ville même si un peu plus couteuses qu’un simple dérailleur. Les modèles de transmissions intégrées de base comme le Nexus 3 seront suffisantes sur le plat. Cela dit, pour attaquer de la pente, les modèles haut de gamme offrant des plages plus importantes de vitesse seront un minimum.

 Les transmissions hybrides sont simplement la cohabitation d’un dérailleur classique et d’un système de changement de vitesses intégrées dans le moyeu arrière. Vraiment intéressant car il offre souvent une belle plage de démultiplications pour franchir les côtes et les avantages de la simplicité du passage de vitesse en cas de redémarrage. En plus ce système limite la possibilité de torsion de la chaine. Chez Sram, vous entendrez, à ce sujet, parler des systèmes « Dual Drive ».

Conclusion. En gros, votre choix de transmission vélo dépend de votre terrain de jeu. Exclusivement sur du plat, vous pourrez utiliser une transmission minimaliste comme par exemple celle des « fixies ».  Quelques vitesses pourront toutefois être appréciées notamment avec un système confortable comme le Nexus 3. Si vous avez un parcours avec du dénivelé, il vous faut une transmission offrant plus de variations pour éviter de marcher à côté de votre monture ! Un bon vieux dérailleur, une transmission intégrée haut de gamme voire un  système hybride vous offrant les avantages des deux systèmes précédents.

Et vous, dites moi maintenant dans les commentaires ci dessous quelle transmission convient pour votre trajet en vélo urbain ?

7 thoughts

  1. Merci Thibaut ,
    Pour moi, je que j’aime le plus en ville, c’est tout simplement la vitesse unique (pas le fixie), cela rend le vélo relativement léger et l’entretien est quasi nul. Surtout on est toujours à la bonne vitesse !

    1. Bonjour Neil et merci pour ton commentaire.
      Ah l’ivresse de la vitesse…unique ! Oui, tu as bien raison de faire simple dans la mesure où ton terrain de jeu n’est pas trop vallonné. Il est vrai que la technique, même si cela répond à des besoins , vient complexifier nos montures. Bonne route à toi et bienvenu sur le blog !
      Thibaud

      1. Merci Thibaud !
        En fait, c’est vraiment marrant, car quand j’étais ado, j’étais fasciné par les vtt avec 21 vitesses, mais maintenant, je suis fasciné par les mono vitesse, je sais pas, il y a comme quelque chose de magique, pour moi, c’est l’idéal dans une ville plate. Quand on a peu de temps libre et pas trop le temps d’entretenir son velo, c’est génial car c’est toujours bien reglé et on démonte très vite sa roue arrière. Après dès que le velo commence a être chargé et relativement lourd, je crois que les vitesses sont indispensables. Bonne continuation!

  2. Bonjour à tous,
    effectivement le fixie est sur une mode et c’est une manière de rouler très intéressante; le problème c’est que ça dépend des trajets et de la ville où tu es.
    Etant loueur de vélos, nous préconisons au minimum un 6 vitesses classique histoire d’être sûr de son coup… ça permet d’aller partout et de monter sans se faire mal là où un fixie sera beaucoup plus difficile.
    Voilà alors mis à part le fan de fixie dont je comprend le processus et le gout pour le vélo vintage minimaliste, je pense qu’il est intéressant de conseiller au minimum un 6 vitesses classiques ou mieux un Nexus mais au niveau du budget c’est plus compliqué.
    Voilà, maintenant à vous de dire ce que vous en pensez.
    Merci et à très vite
    Luc de https://www.westernflyer.fr/

  3. bonjour à tous,

    je suis en train de refaire un vélo (vtt à la base) que je n’utiliserais qu’en ville avec très peu de dénivelé.
    Ma question : histoire de faire simple, je voudrais n’avoir qu’un plateau à l’avant et une cassette à l’arrière.
    Donc quelle est la meilleur solution, nombre de dents du pédalier et nombre de plateau de la cassette pour une utilisation idéale en ville ?

    D’avance merci,

    AleX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *