Quel cadre pour les cadres en vélo urbain ?

Bike on the tree

Et au delà de la figure de style, quel cadre pour toute personne qui pratique le vélo urbain ! Le cadre est l’ossature de votre vélo urbain. Cela mérite de s’y arrêter pour observer les différentes formes, le choix des tailles et la composition du cadre pour vous aider à déterminer celui qui vous convient.

La forme du cadre doit être adaptée à votre usage. Un cadre type « col de cygne » à l’image des vélo hollandais, vous déporte sur l’arrière tout en confort, le dos bien droit sans trop appuyer sur les poignets. Il est pratique à enjamber surtout si vous avez une tenue de ville. Egalement à considérer si vous transportez des enfants. Par contre, vous n’affolerez pas les chronos car la transmission de l’effort et sa résistance au vent n’en font pas une bête de course ! Pour plus de performance, vous opterez pour un cadre à barre haute et transverse. Il est sera plus adapté sur longues distances. Notez néanmoins que les constructeurs mixent les avantages de ces deux cadres avec des cadres intermédiaires entre la barre haute et le col de cygne très abaissé.

Choisir la taille du cadre est essentiel pour pédaler avec efficacité et confort. C’est comme pour les vêtements ! Considérez donc votre morphologie, c’est à dire votre taille et la hauteur de votre entrejambe. Celle ci sera à rapprocher de la hauteur de cadre (distance entre le centre du pédalier et le sommet du raccord de selle). Ne prenez pas en compte la tige de selle, ni la selle. Il est communément admis la formule suivante : hauteur de votre entrejambe x O,66 + 2 cm. Par exemple, si vous mesurez 176 cm avec une hauteur de jambe de 84cm ; vous choisirez une taille de cadre de 57 – 58 cm. Cela dit, il est nécessaire de consulter les tables de correspondance tenues par la marque du vélo que vous convoitez.

La composition du cadre. La plupart des cadres sont en aluminium ou en acier. Le cadre en acier a l’avantage d’absorber les chocs. Ce type de cadre contribue au confort du vélo urbain. Un cadre en aluminium se montre plus rigide. Cela rend la monture performante d’autant que ce type de cadre est assez léger. En plus, l’aluminium résiste bien à la corrosion. Ces propos sont pourtant à nuancer, car les progrès rapides sur les cadres acier les rendent désormais plus léger notamment avec des possibilités d’affiner leur épaisseur et donc leur poids. En marge, vous trouverez les cadres carbone hyper rigides, légers et performants mais chers donc souvent réservés à des pratiques haut niveau et peu adaptés aux pratiques quotidiennes où le confort a son importance. Les cadres en titane sont encore plus intéressants que ceux en alu (hyper légers, résistants à la corrosion, confortables,…). Mais ils restent restent très chers.

En complément de ces éclairages, vient légitimement la question de la suspension de fourche pour rendre plus confortable un vélo au cadre trop rigide ou à une position trop portée sur l’avant afin de soulager vos poignets. A ce sujet, pensez également que de gros pneus filtrent un peu les aspérités. Si votre cadre vous amène plutôt sur l’arrière en position droite, une bonne selle gel et une suspension de selle limiteront les chocs vers la colonne vertébrale et votre séant.

Dites moi maintenant dans les commentaires ci dessous si vous portez attention au choix du cadre de votre vélo urbain ?

2 thoughts

  1. Pour les vélos urbains, le choix du cadre n’a pas trop d’importance. Pour plus de confort on va peut être partir sur un cadre classique avec suspension sur la fourche avant. Le choix est différent pour les vtt ou lés vélos de randonnée.

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire. Il est vrai que dans la plupart des cas un cadre classique et une fourche avant avec suspension feront l’affaire. Cela dit, il est nécessaire de bien déterminer ses besoins : du dénivelé ? une longue distance ? des colis à porter ?
      Par exemple, dans mon cas, même si je roule moins de 7km par trajet, j’ai une côte à 10% que je n’aimerais pas aborder avec un cadre type hollandais ! Et puis je n’ai qu’un vélo pour l’utilitaire et le loisir. Cet article (et les autres!) posent les bases pour que chaque cycliste puisse appréhender ces questions avec quelques connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *