Comment laver votre vélo tout en douceur ?

nettoyer vélo

Vous venez d’effectuer une sortie salissante ? Vous circulez en vélo de ville et la poussière s’est collée à la graisse de la transmission ? Il est temps de laver votre vélo ! Nettoyer son vélo ne consiste pas uniquement à faire retrouver son aspect neuf à votre monture. Votre vélo est soumis aux intempéries. Le laver régulièrement est une façon simple et économique pour améliorer la longévité de ses composants. Voici quelques conseils simples pour faire durer votre vélo et le faire briller !

De quel matériel avez vous besoin pour nettoyer votre vélo ?

Je connais des gens qui font des travaux de bricolage et qui me disent qu’ils ont dû interrompre leur ouvrage pour aller chercher du matériel au magasin de bricolage. Voici les « outils » dont vous avez besoin pour nettoyer votre vélo.

Tout d’abord, voyons ce dont vous disposez certainement déjà à la maison : un sceau, de l’eau savonneuse, une éponge, une brosse à dent et un chiffon sec. Ensuite, vous pourrez compléter avec l’achat d’une brosse, d’un outil nettoyeur de chaîne et de pignon. Eventuellement, vous pouvez vous procurer des produits nettoyant vélo mais cela n’est pas forcément nécessaire.

Comment procéder pour le lavage de votre vélo ?

  • Commencer par nettoyer la selle sous tous les angles (même en dessous) avec de l’eau savonneuse.
  • Fixer votre vélo par la selle sur un support stable (un trépied ou support mural par exemple).
  • Démonter et déposer les deux roues afin de pouvoir accéder à toutes les parties du cadre.
  • Enlever la saleté prise dans la graisse de la chaîne et des plateaux et pignons à l’aide d’une brosse à poils durs et du nettoyeur de chaîne.
  • Savonnez généreusement avec l’éponge les parties hautes du vélo et l’ensemble du cadre. Vous pouvez utiliser un produit dégraissant spécialisé pour enlever le cambouis qui se trouve près souvent près du pédalier. Un liquide vaisselle et de l’eau peuvent faire l’affaire ! N’oubliez pas de vous servir de la brosse à dent pour nettoyer tous les recoins, notamment les passages de roue.
  • Nettoyer les roues pour enlever la boue, la poussière notamment liée au freinage  des « V-brake » ou des disques de freins.
  • Sécher le vélo avec un chiffon sec pour éviter de laisser des traces. Vous éviterez surtout la corrosion des composants et notamment de la visserie.
  • Graisser ensuite la chaine et les dérailleurs avant et arrière.

Quelques points d’attention lors du nettoyage du vélo.

  • L’utilisation d’un nettoyeur haute pression n’est pas recommandée bien que la méthode soit rapide. Le jet haute pression laisse passer de l’eau dans les joints de fourche, la direction, le moyeu ou le pédalier. Ces infiltrations d’eau détériorent votre vélo. Il est préférable d’utiliser le jet haute pression sur les roues et le cadre uniquement tout en évitant les autres zones du vélo. Le nettoyage manuel est certes plus long mais plus protecteur.
  • Soyez attentif au nettoyage des patins des « V-brake » et leurs rainures. Vérifiez qu’il n’y pas de grains de sable qui pourraient rayer la jante.
  • Lors du dégraissage des tubes de fourche, évitez les joints !
  • Lors du graissage, évitez la jante ou les disques. Un vélo propre mais qui ne freine plus est dangereux !
  • Si vous avez un vélo électrique, vous penserez à enlever la batterie et à éviter toutes les connectiques, le boitier de commande et le moteur. Une humidification légère et superficielle suffira sur ces zones.

Vous n’avez plus qu’à retrousser vos manches pour laver votre vélo ! Je lave le mien à chaque sortie « boueuse ». En vélo urbain, il n’est pas évident de le laver tous les jours. Disons qu’un lavage par mois est déjà une bonne fréquence. Si vous avez aimé cet article, cliquez mainteant sur les boutons « j’aime » ci dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *