Comment commencer rapidement la pratique du vélo urbain ?

Motion blur abstract of a bike riders on the street

Pour celles et ceux qui souhaitent se lancer dans une pratique quotidienne et utile du vélo, il faut trouver la monture qui vous convient. La pratique étant l’objectif, nous allons voir comment, dans un premier temps, utiliser ce que nous avons à disposition.

De plus en plus de villes disposent de vélos en libre service comme par exemple «Vélov’ » à Lyon ou « Vélib’ » à Paris. C’est une option facile pour démarrer sa pratique sans investir ; alors foncez !

Pour d’autres, un vélo plus ou moins récent dort au fond d’une pièce de stockage. Ce dernier peut devenir votre premier vélo urbain. Nous verrons dans cet article les différents types de vélo. Nous détaillerons leurs avantages / inconvénients structurels pour en faire des vélos urbains. Nous verrons également comment les adapter en vélos urbains.

Le VTT – Vélo Tout Terrain – en tant que vélo urbain

Le VTT est un type de vélo très apprécié pour les loisirs. Il est largement répandu.

En tant que vélo urbain, l’un de ses avantages est la robustesse. Il sera pratique sur les routes un peu abimées ou pavées ; notamment s’il est équipé de suspensions. La position est correcte pour observer le trafic et les autres usagers. Avec ses nombreuses vitesses, vous franchirez les rues en côtes en passant les rapports.

Au delà de son aspect sympathique, pédaler sur de longues distances avec des pneus à crampon peut s’avérer fatiguant. Un point d’amélioration est donc de monter des pneus plus adaptés à l’asphalte. Côté confort, certain pourront envisager de changer la selle pour un modèle plus accueillant si besoin.

L’équipement d’origine est à compléter. Il manque souvent de dispositifs réglementaires comme l’éclairage avant /arrière et les réflecteurs. Une sonnette est également à ajouter si non disponible. Et à mon sens vous ne devriez pas vous passer de garde boues pour éviter les projections !

 

Le VTC – Vélo Tout Chemin – en tant que vélo urbain

Le VTC est un compromis intéressant de caractéristiques entre VTT et vélo de route. Comme son nom l’indique il est à l’aise sur de nombreux terrains y compris la ville !

Il a l’avantage d’être souvent bien équipé (éclairage, réflecteurs, sonnette, garde-boues, vitesses, béquille, carter de chaîne, …). Ses pneus sont plus fins que ceux d’un VTT et peuvent être conservés en l’état. Ces vélos offrent souvent une selle confortable.

Polyvalent, le VTC est un vélo très intéressant pour une pratique quotidienne et urbaine ! Dans la plupart des cas, il pourra être utilisé tel quel !

Le vélo de ville en tant que vélo urbain

Il fera bien sur un bon vélo urbain ! Il n’est pas utile de détailler ses avantages. Généralement ces vélos sont assez confortables et bien équipés. Cela dit, sa position de conduite « droite » offre une résistance importante en cas de vent. De plus certains types de vélo de ville comme le vélo hollandais offrent peu ou pas de vitesses. Ils sont assez lourds et ne sont pas des bêtes de course ! Ce ne sera pas le vélo le plus adapté si vous n’êtes pas en plat pays !

 

Le vélo de route en tant que vélo urbain

Un bon vieux vélo de route peut faire l’affaire ! Avec quelques vitesses et des pneus généralement assez fins il est plus léger que les autres types de vélo.

Vous veillerez néanmoins à lui apporter quelques équipement réglementaires (éclairages, réflecteurs, sonnette) et de confort (selle, garde boue). La barre haute et la position de conduite peuvent néanmoins déplaire à certains.

Si vous possédez un vélo de randonnée vous apprécierez son confort notamment grâce à ses gros pneus et parfois sa suspension. C’est un vélo fait pour les longues distances et pratique pour transporter des bagages. Il est très bien équipéCela dit, il offre souvent peu de vitesses et il est assez lourd.

 

Autres types de vélos

Nous n’aborderons pas dans cet article les autres types de vélo comme le tandem ou le BMX qui à mon sens ne se prêtent pas (facilement !) à un usage urbain quotidien.

Juste un point sur les vélos de plages « cruiser bikes » confortables et avant tout esthétiques. Vous pourrez les utiliser mais ils sont lourds, peu rapides et leur usage se limitera aux courtes distances et terrains plats.

Enfin, le vélo pliant est avant tout destiné à une utilisation combinée avec des transports en commun ou en cas de manque de place pour stockage chez vous.

 

Conclusion :

Vous l’aurez compris, la plupart des vélos conviendront pour vos déplacements quotidiens.

En cas de besoin, vous l’équiperez à minima c’est dire éclairage avant / arrière, catadioptre avant / arrière, roues et pédales ainsi qu’une sonnette. Vous pourrez ensuite améliorer son confort (selle, garde boue, cintre, carter de chaîne,…). Le meilleur vélo urbain sera celui que vous aurez adapté à vos besoins, votre personnalité et votre budget.

J’espère vous avoir amené à vous poser les bonnes questions pour utiliser votre matériel disponible et vous mettre rapidement au vélo urbain. Alors dites moi maintenant dans les commentaires ci dessous de quelle façon vous allez commencer votre pratique du vélo urbain au quotidien ?

Crédit photo par Pikadilly

One thought

  1. Bonjour, très bon article sur la pratique du vélo de ville.
    En tant que spécialiste du vélo de ville et aussi de la location, nous louons des vélos de type Beach cruiser qui sont très appréciés par la clientèle grâce à leur confort. Ce type de vélo rivalise de plus en plus avec le vélo de ville classique ou le vélo de type hollandais car les fabricants les sortent de plus en plus avec des cadres en alu très légers et des dérailleurs 3 ou 6 vitesses, ce qui permet d’affronter tranquillement quelques montés et donc de se déplacer partout.
    Merci pour vos articles et à bientôt
    Western Flyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *