Cinq questions essentielles pour l’achat de votre vélo.

Acheter vélo urbain

Acheter un vélo avec plein de termes techniques ce n’est plus du chinois depuis que vous lisez ce blog! Cela dit, connaître vos besoins reste un exercice délicat. Savez vous acheter le vélo qui vous convient ? Comme moi, vous aimez le vélo et vous regardez pas mal de modèles avant un achat. Vous les comparez. Vous regardez la différence entre l’entrée de gamme et le haut de gamme. Oui, mais de quel vélo avez-vous vraiment besoin ? Entre rêves et réalité (des tarifs) ; voici les bonnes questions à vous poser.

1 / Quelle distance moyenne parcourez vous ? Moins de 5 km ou plus de 15 km ? Je m’étonne souvent des distances que je parcoure en vélo : souvent autour de 5 à 8 Km et de nombreux « petits » déplacements de 2 à 3 km. J’ai parfois honte de les avoir tant faits en voiture !! A travers cette question, vous pourrez vous orienter vers un vélo de ville ou un vélo conçu pour de plus longues distances comme le VTC par exemple.

2 / Quel est votre usage ? Strictement urbain, un vélo de ville classique peut suffire. Si vous sortez des sentiers balisés, le VTC pointe son nez ! Le tout dépend aussi du nombre de vélos dont vous pouvez disposer.

3 / Comment serez vous habillé(e) sur ce vélo ? Si vous pouvez porter des tenues sportives ou non exigeantes, tout est possible pour votre monture. Si votre tenue est plutôt « chic », votre vélo doit être bien équipé pour vous protéger et offrir une posture confortable et peu exigeante. Je suis allé au travail en VTT et je dois bien reconnaître que ce n’est pas très confortable. Un bon vélo de ville pour cet usage est très appréciable.

4 / Quel est votre niveau de forme ? Si vous reprenez le sport, que vous êtes en surpoids ou que vous n’avez pas le loisir de transpirer, le vélo à assistance électrique est fait pour vous !

5 / Quel est le dénivelé sur votre parcours quotidien ? Cette question vous aide à déterminer le type de transmission qu’il vous faut. Une à trois vitesse suffisent sur terrain plat.  Des vitesses supplémentaires sont nécessaires si le dénivelé augmente. A noter qu’en ville, des arrêts et démarrages fréquents seront facilités avec une transmission intégrée le moyeu.

Avec des réponses concrètes à ces excellentes question vous dessinez progressivement votre monture ! Je vous livre, pour l’exemple, comment j’ai choisi mon futur vélo (les numéros des réponses correspondent aux numéros des questions ci-dessus) :

1 / Je roule souvent moins de 3 Km. En usage utile, mes distances à vélo font moins de 15 Km aller retour.

2/ Le vélo me sert pour des petites courses, aller au travail. Pour les sorties week end je possède un vélo sportif. Mon parcours quotidien nécessite peu d’arrêts démarrage. Une transmission intégrée dans le moyeu sera facultative.

3/ Je suis parfois bien habillé en vélo.

4/ Je fais du sport mais je dépasse un peu mon poids de forme. En usage utile je ne veux pas transpirer.

5/ Mon trajet est relativement plat mais il y a une côte qui me fait vraiment mal aux mollets !!!

Conclusion : j’opte pour un vélo urbain type vélo de ville avec garde boue, éclairage. Pour passer la côte, il me faut au moins 7 – 8 vitesses. Une assistance électrique m’aidera à grimper cette côte et à ne pas trop transpirer. Sur ces critères, j’ai regardé ce que proposent les fabricants et j’ai pas mal discuté avec les vélocistes qui m’ont ensuite permis de faire des essais gratuits.

Je considère qu’il faut investir dans un bon vélo pour se faire plaisir. Cela dit payer le prix fort est parfois juste une question de positionnement social ou de méconnaissance, plus qu’un vrai besoin. C’est un peu comme acheter une grosse berline. Bref, si vous voulez descendre la note, vous prendrez un dérailleur plutôt qu’une transmission intégrée dans le moyeu. Des V brake au lieu des freins disques. Un VAE moteur roue avant au lieu d’un moteur pédalier. Attention, je ne dis pas que ces équipements sont inutiles ; bien au contraire ! Je dis juste que vous devez vous assurer que cela répond bien à votre besoin afin de ne pas alourdir la note inutilement !

Je vous révèlerai bientôt ma future monture. Ce que je peux vous dire c’est qu’en me posant les bonnes questions, j’ai finalement choisi un modèle 1500 euros moins cher que le modèle initialement convoité !!!

Si vous cherchez également votre futur vélo, répondez à ces cinq questions essentielles dans les commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *